PASSÉ

MARCO TIRELLI - OEUVRES RÉCENTES

2 JUIN 2006 - 13 JUILLET 2006

Le 1er juin 2006 sera inaugurée, à la Galerie Di Meo de Paris, l’exposition de Marco Tirelli. Celle-ci sera sa troisième exposition dans notre galerie. Une étape supplémentaire de son parcours entre « ombre et lumière ».

Tirelli considère la surface de la toile comme le diaphragme entre le visible et l’invisible, et la peinture comme l’instrument pour leur permettre de rentrer en contact, de communiquer. Dürer parlait déjà de la peinture comme « item perspectiva », un « voir à travers ». Comme si la peinture avait le pouvoir de percer la solidité de la réalité et de voir à l’intérieur. Il s’agit là d’une façon de concevoir la peinture dans la tradition métaphysique.

L’artiste compare souvent ses propres œuvres à la fenêtre de sa maison de campagne, ouverte sur l’obscurité de la nuit. Une obscurité qui contient toutes les choses, qui les rend visibles mais présentes, une obscurité profonde et abyssale qui enveloppe tout. A travers cette fenêtre, l’artiste, avec une torche, en illumine un petit fragment, permettant au regard de le découvrir, en le transformant en témoin de l’infini.

Marco Tirelli est né en 1956 à Rome, où il vit et travaille. Sa première exposition a lieu à Milan en 1978. En 1981, il participe à la Biennale de Venise. De ce moment plusieurs expositions de ses œuvres sont organisées partout dans le monde, de New York à Paris jusqu’à Tokyo, et il est plusieurs fois invité aux Biennales internationales les plus prestigieuses, comme Sao Paulo au Brésil, Sidney ou Paris. En 1990, il est à nouveau présent à la Biennale de Venise. En 2003, on lui dédie une exposition itinérante, accueillie dans plusieurs musées. Inaugurée à la Mathildenhöhe de Darmstadt, elle s’achève à la Galerie d’Art Moderne de Bologne. Ses œuvres font parties de nombreuses collections de musées internationaux, où il expose fréquemment.

> VOIR LA FICHE ARTISTE