PASSÉ

JEAN-FRANCOIS BRIANT

4 JUIN 2004 - 31 JUILLET 2004

Jean François Briant

 « Par leur morphologie, déjà, mes sculptures ont un rapport évident avec un téléviseur. Notre génération, inconsciemment, vit dans des images cadrées. Ce cadrage, je le reproduis dans la tôle que je travaille. Dans ces boîtes, il ne reste qu’un jour, une présence imprécise, un peu comme dans les reliquaires qui ne contiennent rien d’autre que de la lumière. Donc une présence purement spirituelle.

Je voudrais que mes sculptures n’évoquent à celui qui les contemple que lui-même, ses propres souvenirs ; comme lorsqu’on se trouve face à une stèle funéraire finalement. »