PASSÉ

JEAN FAUTRIER - DESSINS

27 AVRIL 2006 - 27 MAI 2006

Une série d’encres rouges et noires des années quarante sera présentée à la galerie Di Meo du 27 avril au 27 mai 2006. Véritable incarnation du corps féminin, les dessins de Jean Fautrier donnent à voir un univers intérieur fort et sensuel. Ses nus féminins ont d’ailleurs illustré de nombreux ouvrages de Georges Bataille et  du poète Robert Ganzo.

 

Jean Fautrier est né à Paris en 1898 et s’est éteint à Châtenay Malabry en 1964.  

Longtemps méconnue en France, hors le milieu artistique, son œuvre fut célébrée et fit l’objet de nombreux ouvrages. Pierre Restany, notamment lui consacra de nombreux articles et réalisa avec lui plusieurs entretiens ; il le considérait comme le maître de l’Informel.

Selon Yves Peyré, auteur d’une monographie sur Fautrier publiée aux Editions du Regard en 1990, il « réalise autant qu’il irréalise cette forme pure qu’il tient pour absolue, qui est tout, et même bien davantage : le nu féminin. Par le dessin, Fautrier raconte la femme, il la place à hauteur de vision. » Les formes sont révélées et le trait dessine l’émotion à fleur de peau.

 

C’est la 3ème exposition sur Jean Fautrier que la galerie Di Meo organise du 27 avril au 27 mai 2006. La première  a eu lieu à l’automne 1986 et présentait une trentaine d’œuvres de l’artiste entre 1940 et 1964. Une deuxième était également organisée à l’automne 1990, avec une sélection  d’une vingtaine de toiles et d’une trentaine de  dessins entre 1925 et 1961.

> VOIR LA FICHE ARTISTE